[NEWS eCOS®] DN vs DV, l’intérêt d’une étude précise de ces indicateurs

PUBLIÉ LE 29 Mai 2017 AUTEUR Externis CATÉGORIE
HITS Lu 1354 fois

Les DN et DV sont deux indicateurs utilisés pour mesurer la qualité de détention / distribution d’une marque ou d’un produit dans un univers de points de vente donné par rapport à l’ensemble des points de vente implantés sur le même marché. La bonne maîtrise de ces deux indicateurs garantit un pilotage optimal de son plan d’assortiment. 

DN, DV : kézako ?

La DN ou Distribution Numérique exprimée en pourcentage, correspond au nombre de points de vente qui détiennent la marque ou le produit considéré sur l’ensemble des points de vente susceptibles de détenir ce produit ou cette marque. 

Exemple : Si le produit X a une DN de 70, cela signifie qu’il est présent dans 70% des magasins susceptibles de détenur le produit X.

La DV ou Distribution Valeur exprimée en pourcentage, correspond à la proportion du marché que couvre l’ensemble des points de vente qui détiennent la marque ou le produit. 

Exemple : Si le même produit X a une DV de 30, cela signifie que l’univers des points de vente dans lequel il est présent représente 30% du chiffre d’affaire total du marché.

Combinées, ces données permettent de contrôler et/ou d’affiner la pertinence du plan d’assortiment défini en amont.

Exemple : Malgré la DN de 70, la valeur du produit X est insuffisante. Par conséquent, les points de vente dans lesquels se trouvent le produit X génèrent moins de CA pour la marque en moyenne. 

 

Comprendre le rapport DN/DV et comment l'automatiser ?

Analysons la performance du produit X selon les trois cas de figure obtenus en combinant DN et DV :

1. DN > DV

Ce cas de figure signifie que le produit est commercialisé dans des points de vente à faible potentiel. On peut donc considérer que la politique de référencement est défaillante.

2. DN < DV

Ce cas de figure signifie que le produit est commercialisé dans peu de magasins mais à fort potentiel de vente. Ce cas de figure est synonyme d'une politique de référencement performante : les points de vente dans lesquels la marque est présente génèrent plus de chiffre d’affaires et comme ils sont peu nombreux, les coûts logistiques sont réduits.

3. DN = DV

C’est le cas très rare où la distribution numérique est représentative du marché, un équilibre de distribution est atteint.

La mesure de la DN et la DV est réalisée par les panélistes et les forces de vente. Les 2 plus gros panélistes sont Nielsen et IRI. Ces 2 sociétés ont accès aux informations, fiables, de sorties caisses des distributeurs. La simulation de l’impact d’une politique de référencement ou de plan d’assortiment sur la DN, la DV, le CA ou les volumes, reste aujourd’hui un exercice plus compliqué à fiabiliser.

Manuellement, calculer les DN et DV les plus optimales pour une marque est chronophage et fastidieux. Le logiciel de gestion du plan d’assortiment eCOS® Assort automatise ces calculs et vous permet d’aller plus loin en vous aidant dans la prise de décision. Pour éviter d’avoir à réajuster constamment vos plans d’assortiment, vous pouvez simuler vos prévisions et analyser les résultats prédictifs avant de les rendre effectifs.

Pour maintenir le plan d’assortiment que vous avez choisi, vous pouvez éditer une fiche anti-rupture pour garantir la présence de votre produit tout au long de l’accord négocié dans le point de vente choisi et cela en quelques clics, peu importe l’endroit où vous vous trouvez.

Vous maîtrisez alors parfaitement vos plans d’assortiment selon la stratégie commerciale de votre entreprise.

Distribution petit

La mesure de la DN et la DV est réalisée par les panélistes et les forces de vente. Les 2 plus gros panélistes sont Nielsen et IRI. Ces 2 sociétés ont accès aux informations, fiables, de sorties caisses des distributeurs.

La simulation de l’impact d’une politique de référencement ou de plan d’assortiment sur la DN, la DV, le CA ou les volumes, reste aujourd’hui un exercice plus compliqué à fiabiliser.

Mots clés