Définition de FMCG, Fast-Moving Consumer Goods

Ecrit par le
fmcg

FMCG (Fast-Moving Consumer Goods) est le pendant anglo saxon du PGC français ou Produits de Grande Consommation. Sur le continent américain, on voit aussi l’acronyme CPG pour Consumer Packed Goods.
Les produits FMCG sont littéralement les produits grand public ayant une rotation rapide en stock ou sur les linéaires des magasins. Outre la rapidité de leur vente, ils sont caractérisés par un prix généralement bas.

Fast-Moving Consumer Goods FMCG – qu’est-ce que cela recouvre ?

On cite généralement les produits alimentaires de consommation courante :

  • Alimentaire : farine, sucre, pains et viennoiseries, produits laitiers, boissons hors vins & spiritueux, fruits et légumes frais, secs ou surgelés, plats préparés…
  • Hygiène et beauté : savons, shampooings, dentifrices, déodorants, sparadraps, désinfectants et médicaments sans ordonnance comme l’aspirine, mais aussi démaquillants, rouges à lèvres, vernis, crèmes hydratantes, etc. hors produits spécialisés et luxe.
  • Nettoyage : lave-vitres, javel, bicarbonate, liquide vaisselle, lessive, papiers d’entretien et papiers toilettes …
  • Papeterie : crayons, stylos, gommes, marqueurs et cahiers…
  • Quincaillerie : ampoules électriques, piles, colle…
  • Services : cartes prépayées, VOD, licences informatiques…

Ils s’opposent aux produits à plus faible rotation et plus cher comme l’électroménager, le high-tech (smartphone, PC, media-center), les articles de sport comme les chaussures, raquettes de tennis, ballons ou encore les voitures, motos ou vélos.

Principales caractéristiques des FMCG

Les marchés des FMCG sont extrêmement étendus et les industries qui les produisent sont de grands groupes industriels comme Unilever, Danone, Nestlé, Procter & Gamble, Kellogg’s, Coca-Cola ou encore PepsiCo. Les marges de ces produits sont faibles, mais les volumes sont tellement importants que cela assure à ces industriels des revenus relativement stables dans le temps.

La logistique d’approvisionnement et la gestion des références sont des activités cruciales pour ne pas rompre le cycle d’approvisionnement pour ces industries qui produisent de manière continue et distribuent dans le monde entier.

Le packaging est également un des métiers les plus critiques non seulement pour assurer une différenciation et une forte incitation à l’achat sur les linéaires, mais aussi pour garantir le bon état du produit livré en linéaire ou directement au consommateur. Même si dans certains magasins ou rayons Bio des supermarchés on assiste à une tendance de retour à la vente en vrac, la valorisation du produit et le travail sur la marque et son univers restent fondamentaux pour attirer et fidéliser un tant soit peu le client. À moins d’avoir un palais très fin, la plupart des beurres, des laits et des eaux se ressemblent. Pourtant, les écarts de prix (et donc de marge) vont du simple au double voire plus.

Pour le consommateur, les FMCG se caractérisent par des achats réguliers dus à une consommation fréquente, rapide, une exigence de prix bas et un effort et un temps investi très faible dans le choix du produit. Les FMCG représentent près de la moitié du budget des ménages. De fait, même si les consommateurs restent fidèles à un produit, dans le temps, leur sensibilité au prix est importante et leur loyauté n’est pas garantie. Les opérations de promotion ou les animations événementielles ou ludiques sont souvent organisées pour capter de nouveaux clients et renouveler l’intérêt des consommateurs déjà clients. La création d’un univers de marque fait également partie des enjeux de cette industrie.

FMCG et le commerce en ligne

Les FMCG commencent à représenter une part non négligeable du commerce en ligne. D’une part via les drives et services de livraison des supermarchés, mais aussi directement via les industriels pour des raisons de praticité de livraison, ou encore grâce à des prix plus bas. On assiste à des pratiques de ventes innovantes également avec des formules d’abonnements avec des livraisons régulières. Même si la vente en ligne directe du producteur concerne surtout les produits non périssables, on voit dans certaines régions l’émergence de ventes de fruits et légumes directement depuis le producteur avec un système de paniers hebdomadaires plus ou moins personnalisables.

Un phénomène lié à la vente en ligne est l’émergence de produits de consommation comme la vidéo à la demande et les accès à des chaînes comme Netflix, à bas prix et sans engagement, ou encore les cartes prépayées pour les smartphones par exemple.

Tout comme l’achat en magasin, le consommateur en ligne souhaite faire un effort minimum dans ses achats de FMCG. Le consommateur fera très peu de recherches répétées sur un produit avant son acte d’achat. La concurrence entre sites marchands, les comparateurs de prix et surtout la performance accrue de l’expérience client côté distributeurs et industriels renforcent cette tendance.